Modifier







          Banksy


             (---- ----)

              Les pinceaux de la paix



     Le terroriste de l’art. L’étincelle du Street art.
     Banksy est une anguille qui se faufile dans l’ombre des poseurs de bombes dans les musées et les centres artistiques,
dans tous les lieux où se presse le public.
     Le graffiti est son langage. Il parle avec des images qu’il
lance à tous ceux qui posent un regard sur lui.
     Banksy n’est pas une identité. Banksy est un dessin sur un
mur. Banksy est une conscience représentée au pochoir. La
mauvaise conscience des bien pensants figés dans leurs dogmes, le
doigt qui accuse le pouvoir et toutes les violences qu’il transporte.
     Banksy est un poète qui écrit ses vers avec un aérosol.
L’aérosol est la langue de la ville comme la nature est celle de la
campagne. Il suffit d’y placer son regard pour y voir ses propres
vérités.
     Banksy est une œuvre plénière qui bourgeonne comme un
bouquet de fleur sur les remparts des villes et dans la tête du
monde.
Banksy erre dans la nuit, il ressemble à une étoile endormie
sur un mur.
     Bansksy met des bras, des jambes et des sourires aux murs.
Il anime la tristesse des rues. Les murs s’embrassent, s’étreignent, se
caressent, se fleurissent.
     Les murs sont l’espoir des cœurs meurtris par le napalm
cruel des clowns qui nous gouvernent.
     Les murs sont les couvertures de cuir de ses livres. Ses
pages s’ouvrent sur des dessins qui sont les fables animées du rêve.
     Ses pages s’ouvrent sur la raison qui bat dans nos cœurs.
     Banksy. L’anonymat de nos interrogations


          --------------------//--------------------


Banksy


Ses bombes sont les lumières de l'ombre.
Le pouvoir le déteste.
Il peint ses turpitudes,
Il met de la couleur sur ses violences cachées.
Il met des cris dans les silences.
Il illumine les jours sombres des murs.
Les murs sont ses livres, les pochoirs sont son alphabet.
Il écrit à ciel ouvert car son écriture est publique.
Il met des fleurs aux fusils,
Il fleurit les cocktails Molotov.
Son art est anarchiste et porte la dissidence sur chaque mur.
Banksy escalade les nuits et il pose ses rêves sur les murs.
Ses pinceaux sont des grenades d'images.
Ses enfants fleurissent les canons et désarment les militaires.
Ses enfants anéantissent les soldats.
Banksy a la nostalgie de la paix dans ses mains
Il est comme un nuage qui flotte sur le soleil
Ainsi qu'un brun de muguet au premier mai.
Ses étendards brillent aux mâts des villes
Comme les flammes d'un horizon qui brûle.
Banksy répond aux questions
Il n’avilit l’espoir de personne.
Ses graffitis sont comme une fête foraine
Qui fait tourner les rires
Et ouvrir les yeux des fenêtres.
Banksy,
Je m’agenouille devant tes mains