Modifier







         Jean Lassalle


             (1955-….)

             Le marcheur de la paix.



    Sa parole a l'accent des montagnes.
    Ses roucoulements sont torrentueux, chargés de pierres. Les mots qu'il prononce ont le parfum des pins qui s’enracinent sur les escarpements des Pyrénées.
    L'écouter, c'est partir sur les sentiers pentus et solitaires de son pays, c'est s'aventurer dans des contrées où le rêve est au bout des semelles.
    Ses mots sont des godillots plein de boue. Ils connaissent la rudesse des traverses centenaires sculptées par les troupeaux. Ils connaissent la vie aérée qui se passe loin des canapés douillets.
    Jan de Lassala est né à Lourdios-Ichère en vallée d'Aspe.
    Lourdios-Ichère en vallée d'Aspe, c'est presque un haïku occitan.
    Jan de Lassala aurait pu continuer la transhumance avec son père sur les flancs des montagnes béarnaises mais il a préféré une autre vie. Depuis, il s'appelle Jean Lassale et œuvre pour le retour de l'homme dans son territoire et dans sa culture.

    Politique de terrain, il porte la parole du roc et le chant de la rosée dans l’hémicycle de l’assemblée nationale.
    A l’assemblée, sa critique de la disparition du service public est originale. Il interrompt le ministre de l’intérieur, Nicolas Sarkosy, en entonnant «Aguerros montagnos».
    Au palais Bourbon, plus tard, il jeûnera pendant trente neuf jours et perdra 21 kilos pour annuler le projet de départ de l’usine Toyal de la vallée d’Aspe. Il dût être hospitalisé en urgence.

    Jean Lassalle est la voix des sans voix. Il porte la parole des oubliés et des exclus. Il organise donc un tour de France à pied pour aller, paisiblement, à leur rencontre. Après huit mois et cinq mille kilomètres durant lesquels l’homme ira retrouver l’homme, il remet le rapport de sa marche au président de la république et à ceux des deux chambres.

    Après un tour d’Europe à la rencontre de ses dirigeants et de ses concitoyens, Jean Lassalle, dresse un constat peu amène sur l’Europe. «Manque de démocratie, manque d’identité européenne, opacité des institutions, croissance des inégalités; avec une attention particulière à l’avenir de la jeunesse d'Europe».

    Critique du traité TAFTA et de la dictature financière, il souhaite assurer la pérennité de l’identité montagnarde.
    Certains des sentiers qu’il a empruntés ont été glissants. Parfois ses pieds ont trébuché mais jamais il ne s’est brisé.

    Jean Lassalle : Le roc et la rosée de la paix.


          --------------------//--------------------


Jean Lassalle


Comme un air de Californie
Dans tes godillots, Jean.


Tu ouvres les choses dans chaque ville
Et tu fermes sur elles les rêves du crépuscule.
Au-delà de toi, il y a les gens
Et la montagne et l’histoire des gens
Et l’histoire de la montagne.


L’histoire des cœurs brisés par les fusils,
Par les pouvoirs malveillants.
La terrible pauvreté qui n’entend plus
Le grésillement de ses désirs.
Chante encore pour elle, Jean,
Tes chansons sont un sortilège.
Elles allument l’obscurité des chambres officielles
Et de leurs échafauds qui courent
Après les daims de la liberté.


Comme un air d’affectueuse délivrance
Dans tes godillots, Jean.



          --------------------//--------------------